LA RÉMINISCENCE D’UN CADRE HISTORIQUE – Exemple d’un cadre d’expérimentation

Au cœur de sa mission, le Centre HUMANEUS investit un cadre archéologique national existant ou à peine découvert (Pompéi, Karnak, Angkor, etc.) pour le prolonger et le présenter d’une manière inédite au monde.
Toute la spécificité du fonctionnement du Centre HUMANEUS et son originalité dans le dialogue qu’il peut initier avec le grand public peut ainsi s’exprimer autour d’un concept de ce type.
Reconstruire en dur et en taille réelle une partie ou l’ensemble d’un cadre historique – à l’image de ce qu’il était lors de son édification – permet au grand public et aux spécialistes de faire une extraordinaire plongée dans le temps et l’histoire de ce lieu. Si en immersion totale le visiteur ou le scientifique peut, dans un cadre reconstitué, voir cet espace archéologique revivre, observer la foule du passé qui déambule, percevoir la chaleur ambiante, les sons, les mouvements, les senteurs qui animent ses ruelles, assister à la vie toute simple qui déroule son cortège d’images, ou, au contraire, être le témoin d’événements historiques prégnants, alors sa compréhension du passé de ce lieu et de son rôle spécifique s’en trouvera extraordinairement renforcée.

Cette reconstitution est aujourd’hui possible grâce aux nouvelles technologies comme jamais elle ne l’a été auparavant.

Exemple Pompei

Les cours d’Histoire (M/H) dispensés par l’école LEKTON contiennent un module archéologie. À des fins d’études et de recherche, l’institut crée des missions pour ses élèves, l’une d’entre elles – en collaboration avec les institutions du pays hôte – est : la réminiscence d’un cadre historique et elle consiste à redonner vie et prolonger un site historique exceptionnel qui a une importance toute particulière pour la nation accueillant le Centre HUMANEUS.

La Zone de Réalités-Croisées du Centre HUMANEUS est le lieu tout désigné pour le faire en partenariat étroit avec le studio de production EIDÔLON et tous les autres cadres majeurs de l’Institut LEIBNIZ.

L’archéologie 2,0 utilise la télémétrie laser Lidar (Light, Detection And Ranging), pour mapper (cartographier) une partie ou l’ensemble d’un espace désigné. À partir de la base obtenue grâce à ce procédé et en y associant les nouvelles technologies de l’image, la capture et le son 3D, mais aussi les décors en taille réelle, les techniques holographiques et l’utilisation des anciennes pratiques de l’illusion scénique, c’est une formidable immersion dans le passé et l’histoire d’un lieu historique désigné que le Centre HUMANEUS propose à travers ce premier grand cadre d’expérimentation.

Se promener dans les rues de jadis est alors chose possible, mais il est dès lors également possible d’étudier les us et coutumes, d‘observer l’habitat et tous autres éléments de la vie quotidienne, de reconstituer l’apparence générale des individus, leur taille, la façon de se vêtir, de se comporter, d’échanger.
Mais aussi les rituels et les danses, la musique, l’Art, l’iconographie, l’art de la table (les recettes anciennes et oubliées sont proposées par le restaurant étoilé du Centre HUMANEUS), tout ce qui fait la vie d’un temps passé resurgit maintenant à la lumière et se présente aux yeux du simple visiteur comme à celui de l’historien, de l’archéologue, de l’anthropologue, de l’étudiant enfin ou de tout autre chercheur.

Ce travail se réalisera avec les élèves de l’école Lekton en utilisant les capacités du Studio de MOTION CAPTURE. Le développement et l’actualisation des technologies en temps continu sont assurés par les développeurs du Studio EIDÔLON, les étudiants de l’école LEKTON et les chercheurs du laboratoire ATOMOS. Ceci se fait sous le conseil avisé de nos partenaires qualifiés et toutes les instances spécialisées de la nation qui accueille le Centre HUMANEUS et ce, en étroite collaboration avec ses centres de recherches, écoles et universités désignées.

Partie de ce travail peut-être également présenté au cœur même du site archéologique choisi afin d’en renforcer l’attractivité pour le public national et international qui y trouvera alors un avant-goût de ce qu’il découvrira ensuite lors de sa visite du Centre HUMANEUS.
L’espace muséal du Centre HUMANEUS complétera le savoir délivré par le site d’origine et sa reconstitution au sein de la Zone de Réalités-Croisées.

La salle polyvalente du Cinéma-Théâtre présentera des films originaux, des documentaires, des pièces de théâtre, des conférences ou tous autres éléments relatifs à ce cadre historique choisi – spécialement réalisés à cet effet, et qui permettront aux spectateurs de s’immerger au cœur même de ce temps passé.

Système de capture LIDAR

La réminiscence d’un site historique ouvre un champ de recherche absolument extraordinaire qui aboutit au développement de projets thématiques et à la réalisation de nouveaux cadres d’expérimentation – présentés au grand public international – qui viennent compléter et prolonger le travail et la promotion du site historique désigné.

À titre d’exemple et en complément du projet de réminiscence: LA ROUTE DU SABLE

De la Chine à la Russie en passant par les pays du Golfe et le Proche-Orient : toutes les nations entretiennent une relation particulière avec le sable, ce précieux matériau.
De la même manière que pour la soie, il est possible – à travers le temps et l’histoire – de tracer la Route du Sable et des productions simples ou raffinées qui en sont élaborées. Plus qu’une simple matière première, le sable et ses dérivés sont un authentique marqueur civilisationnel. De l’Antiquité à aujourd’hui et d’autant plus à demain, la route du sable relie le passé à l’avenir, et les techniques dites traditionnelles aux technologies futuristes.

LA RÉMINISCENCE D’UN CADRE HISTORIQUE – Exemple d’un cadre d’expérimentation

Au cœur de sa mission, le Centre HUMANEUS investit un cadre archéologique national existant ou à peine découvert (Pompéi, Karnak, Angkor, etc.) pour le prolonger et le présenter d’une manière inédite au monde.
Toute la spécificité du fonctionnement du Centre HUMANEUS et son originalité dans le dialogue qu’il peut initier avec le grand public peut ainsi s’exprimer autour d’un concept de ce type.
Reconstruire en dur et en taille réelle une partie ou l’ensemble d’un cadre historique – à l’image de ce qu’il était lors de son édification – permet au grand public et aux spécialistes de faire une extraordinaire plongée dans le temps et l’histoire de ce lieu. Si en immersion totale le visiteur ou le scientifique peut, dans un cadre reconstitué, voir cet espace archéologique revivre, observer la foule du passé qui déambule, percevoir la chaleur ambiante, les sons, les mouvements, les senteurs qui animent ses ruelles, assister à la vie toute simple qui déroule son cortège d’images, ou, au contraire, être le témoin d’événements historiques prégnants, alors sa compréhension du passé de ce lieu et de son rôle spécifique s’en trouvera extraordinairement renforcée.

Cette reconstitution est aujourd’hui possible grâce aux nouvelles technologies comme jamais elle ne l’a été auparavant.

Exemple Pompei

Les cours d’Histoire (M/H) dispensés par l’école LEKTON contiennent un module archéologie. À des fins d’études et de recherche, l’institut crée des missions pour ses élèves, l’une d’entre elles – en collaboration avec les institutions du pays hôte – est : la réminiscence d’un cadre historique et elle consiste à redonner vie et prolonger un site historique exceptionnel qui a une importance toute particulière pour la nation accueillant le Centre HUMANEUS.

La Zone de Réalités-Croisées du Centre HUMANEUS est le lieu tout désigné pour le faire en partenariat étroit avec le studio de production EIDÔLON et tous les autres cadres majeurs de l’Institut LEIBNIZ.

L’archéologie 2,0 utilise la télémétrie laser Lidar (Light, Detection And Ranging), pour mapper (cartographier) une partie ou l’ensemble d’un espace désigné. À partir de la base obtenue grâce à ce procédé et en y associant les nouvelles technologies de l’image, la capture et le son 3D, mais aussi les décors en taille réelle, les techniques holographiques et l’utilisation des anciennes pratiques de l’illusion scénique, c’est une formidable immersion dans le passé et l’histoire d’un lieu historique désigné que le Centre HUMANEUS propose à travers ce premier grand cadre d’expérimentation.

Se promener dans les rues de jadis est alors chose possible, mais il est dès lors également possible d’étudier les us et coutumes, d‘observer l’habitat et tous autres éléments de la vie quotidienne, de reconstituer l’apparence générale des individus, leur taille, la façon de se vêtir, de se comporter, d’échanger.
Mais aussi les rituels et les danses, la musique, l’Art, l’iconographie, l’art de la table (les recettes anciennes et oubliées sont proposées par le restaurant étoilé du Centre HUMANEUS), tout ce qui fait la vie d’un temps passé resurgit maintenant à la lumière et se présente aux yeux du simple visiteur comme à celui de l’historien, de l’archéologue, de l’anthropologue, de l’étudiant enfin ou de tout autre chercheur.

Ce travail se réalisera avec les élèves de l’école Lekton en utilisant les capacités du Studio de MOTION CAPTURE. Le développement et l’actualisation des technologies en temps continu sont assurés par les développeurs du Studio EIDÔLON, les étudiants de l’école LEKTON et les chercheurs du laboratoire ATOMOS. Ceci se fait sous le conseil avisé de nos partenaires qualifiés et toutes les instances spécialisées de la nation qui accueille le Centre HUMANEUS et ce, en étroite collaboration avec ses centres de recherches, écoles et universités désignées.

Partie de ce travail peut-être également présenté au cœur même du site archéologique choisi afin d’en renforcer l’attractivité pour le public national et international qui y trouvera alors un avant-goût de ce qu’il découvrira ensuite lors de sa visite du Centre HUMANEUS.
L’espace muséal du Centre HUMANEUS complétera le savoir délivré par le site d’origine et sa reconstitution au sein de la Zone de Réalités-Croisées.

La salle polyvalente du Cinéma-Théâtre présentera des films originaux, des documentaires, des pièces de théâtre, des conférences ou tous autres éléments relatifs à ce cadre historique choisi – spécialement réalisés à cet effet, et qui permettront aux spectateurs de s’immerger au cœur même de ce temps passé.

Système de capture LIDAR

La réminiscence d’un site historique ouvre un champ de recherche absolument extraordinaire qui aboutit au développement de projets thématiques et à la réalisation de nouveaux cadres d’expérimentation – présentés au grand public international – qui viennent compléter et prolonger le travail et la promotion du site historique désigné.

À titre d’exemple et en complément du projet de réminiscence: LA ROUTE DU SABLE

De la Chine à la Russie en passant par les pays du Golfe et le Proche-Orient : toutes les nations entretiennent une relation particulière avec le sable, ce précieux matériau.
De la même manière que pour la soie, il est possible – à travers le temps et l’histoire – de tracer la Route du Sable et des productions simples ou raffinées qui en sont élaborées. Plus qu’une simple matière première, le sable et ses dérivés sont un authentique marqueur civilisationnel. De l’Antiquité à aujourd’hui et d’autant plus à demain, la route du sable relie le passé à l’avenir, et les techniques dites traditionnelles aux technologies futuristes.